Mes placements socialement responsables
Parce que vous choisissez le bio pour ses bénéfices Commencez à bâtir votre portefeuille ISR Pour en savoir plus ou pour rencontrer un de nos conseillers :

514 396.7788 poste 1

» Consultez le volet

   Modalités générales d’utilisation

Les rendements au rendez-vous

Même si le rendement n’est pas le seul de vos critères, examinons ensemble les 3 mythes plus répandus sur l’ISR afin de faire ressortir la réalité.

 

- Source : Fonds Éthiques du Canada

 

1er mythe : « l’investissement socialement responsable (ISR) n’est qu’une

mode passagère. Ça ne me concerne pas »

RÉALITÉ : L’IRS se classe parmi les catégories de placement à plus forte croissance dans le monde.

• Au Canada. La portion de l’actif sous gestions investi en ISR en 2010 était à 19,1%.

• Le marché européen es l’ISR est passé à 2,700 milliards Euros entre 2007 et 2009.

2e mythe : « Les fonds ISR sont limités dans leurs investissements »

RÉALITÉ : Seulement 4% de la capitalisation de la Bourse de Toronto est automatiquement exclue de l’univers placement des Fonds Éthiques.

• Tous les gestionnaires de portefeuille ont recours à certains processus pour délimiter leur univers de
  placement, qu’il s’agisse du style (valeur ou croissance), de la capitalisation de marché, du secteur d’activité ou
  de la région. Dans le cas de l’ISR, l’analyse touche spécifiquement aux aspects environnementaux, sociaux, et
  de gouvernance.

 

• Parmi les 258 sociétés composant l’indice TSX, 44 présentaient un risque considéré comme élevé après les
  analyses financières et ESG. Ces sociétés ont donc été délaissées par les portefeuilles des Fonds Éthiques (à la

  fin de septembre 2011). Ces sociétés ne représentent que 17 % de la capitalisation de la Bourse de Toronto.

 

• Parmi ces 44 sociétés exclues, seulement 11 l’ont été automatiquement, en raison de leurs activités (aucun
  portefeuille des Fonds Éthiques n’investit dans le nucléaire, le tabac ou l’armement). Les 33 sociétés restantes
  ne satisfaisaient pas aux attentes ESG minimales des sociétés de leur secteur.

3e mythe : « Le rendement est plus faible »

RÉALITÉ : Les rendements sont au rendez-vous : l’indice social Jantzi montrait un meilleur rendement mensuel que le S&P/TSX, et un rendement annualisé depuis son introduction en 2000 de 6,54 %, par rapport à 6,69 et à 6,37 % pour le S&P/TSX Composé et le S&P/TSX, respectivement.

• Au 31 mars 2012, pour les actions canadiennes, les rendements annualisés des placements ISR étaient
  supérieurs à ceux de la catégories d’actif de référence sur trois ans, les placements ISR affichant 12,83 %

  de rendement par rapport à 12,48 % pour les actions canadiennes en général, selon les données compilées

  par l’AIR.

 

• Toujours pour les actions canadiennes, les rendements annualisés sur cinq ans (-0,49 % pour l’ISR par

  rapport à - 1,03 % pour les actions canadiennes en général) et sur 10 ans (5,73 % pour l’ISR, par rapport à

  4,37 %) illustrent que de tels placements sont intéressants.